Le consumérisme

Le consumérisme a eu du mal à voir son existence reconnue. Désormais elle est acquise, mais sa survie est menacée.
La défense des consommateurs contre le vendeur est trop restrictive. En fait, le consumérisme lutte contre tout ce qui s’oppose au fonctionnement clair du marché. Ceci englobe la santé, la sécurité et la qualité de vie en général. Il existe beaucoup de disparités selon les pays, mais tous les mouvements se rejoignent dans la critique de la société de consommation.

Aux Etats-Unis

La 1ère association, créée en 1936, faisait des tests comparatifs. Son vrai départ survient avec les lois de protection des consommateurs par Kennedy en 1962. Elle est en déclin depuis les années 1970-1980 (tendance à la bureaucratisation des structures). Le consumérisme ne meurt pas, il évolue et perd sa fougue.

En France

Il remonte dans les années 1960 mais était dans l’esprit au 19ème s. (socialistes utopiques). Il est beaucoup lié à des associations plus générales ou à des syndicats. Les associations sont trop nombreuses (20 environ) et donc peu efficaces. Ses moyens d’action sont les permanences, la représentation au sein d’institutions, la possibilité d’ester en justice (gagnent plus de 9 fois sur 10 mais D&I faibles), boycotts, revues, essais comparatifs... Les moyens les plus importants sont les hommes (permanents en baisse, adhérents stables : 6/8 millions, surtout femmes classes moyennes), et les ressources financières (ventes de revues, côtisations, subventions de l’Etat).

L’intervention de l’Etat était très dispersée avant 1960, création du CNC, et surtout 1966, date de la création de l’INC, preuves d’une réelle politique de consommation. L’INC est l’instrument des associations de consommateurs, surtout grâce à ses laboratoires et son centre de documentation. On assiste actuellement à un important développement du droit de la consommation et de la concurrence.

Difficulté aujourd'hui : un T-shirt fabriqué en Thailande revient à 25 % de son prix minimum dans l'Union européenne, et à 15 % du prix minimun en France

Le consumérisme et les entreprises

Les entreprises sont en principe attentistes, mais certaines sont jugées d’avant-garde (ex FNAC, qui commercialise les écrans interactifs). Certaines s’adaptent et ont créé un service consommateur, surtout aux Etats-Unis, pour mieux connaître les attentes et les opinions de la clientèle. Développement aussi surtout des bureaux de règlement des litiges.
Le consumérisme est proche du marketing mais s’y oppose cependant fortement car il n’a pas d’objectif financier.

Voir également

GRESC : groupement d’études et de recherche des services consommateurs